skip to Main Content
Pour étudier cette problématique transversale, le projet rassemble des partenaires très complémentaires :

- deux laboratoires de recherche LISBP, LEESU ,
- deux bureaux d’étude : SOLAGRO, Le Sommer Environnement
- deux fournisseurs de procédés et techniques : POLYMEM, J P COSTE

Coordinateur : LISBP

Le LISBP, dédié à l’Ingénierie des Systèmes Biologiques et des Procédés, (UMR INRA 792 et UMR CNRS 5504) est un laboratoire de recherche situé sur le campus de l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Toulouse. Reconnu internationalement et évalué A+ par l’HCERES, et récompensé quatre fois dans le cadre des Investissements d’Avenir, le LISPB se positionne de façon novatrice à l’interface entre sciences du vivant et sciences des procédés. Ses travaux ont des applications dans les secteurs des biotechnologies, de l’eau et de l’environnement, des agro-industries, des éco-industries ainsi que de la chimie. Au travers des projets de recherche le LISBP développe des approches innovantes et des outils transférables vers l’industrie, par le biais de programmes collaboratifs et grâce à deux CRITTs et la SATT Toulouse-Tech-Transfert. L’équipe SYMBIOSE est spécialisée dans les systèmes de traitement et valorisation des eaux usées, la modélisation et la conduite de bioprocédés, et actuellement l’optimisation en particulier des systèmes décentralisés. La valorisation des matières organiques et des nutriments constituent les axes majeurs de recherche. L’équipe SOPHYE est spécialisée dans les procédés de séparation, l’évaluation environnementale, et la réutilisation des eaux usées.

Etienne Paul,

Mathieu Spérandio,

Yolaine Bessière,

Ligia Barna,

Christelle Guigui,

Irène Gonzalez Salgado,

Simon Dubos,

Evrard Mengelle,

Mansour Bounouba,

Mathilde Besson

Partenaire : LEESU

Le LEESU : hydrologie urbaine, flux de pollutions, analyse socio-politique dans le domaine de l’eau. Unité mixte (UMR MA 102) Ecole des ponts, Université Paris-Est-Créteil, AgroParisTech, le Leesu compte environ 60 personnels permanents et doctorants. Ses recherches portent principalement sur l’eau dans la ville : hydrologie urbaine, sources et flux de polluants et micropolluants en milieu urbain, fonctionnement des milieux récepteurs, analyse socio-politique de la gestion de l’eau. Il gère l’Observatoire des Polluants Urbains (OPUR) et contribue aux travaux du Piren Seine. Sur ces dernières années, ses champs d’investigations remontent sur l’amont des bassins versants et le rôle des activités domestiques sur la dynamique et la contamination des eaux urbaines : effets du contrôle à la source des eaux pluviales et des récupération des eaux de pluie, contributions des activités domestiques à la production de micropolluants, conséquences macroscopiques des nouvelles pratiques individuelles.  Dans ce cadre il a engagé depuis deux ans le programme OCAPI. Son objectif est d’explorer les voies possibles d’évolution des systèmes d’assainissement qui permettraient de faire face aux enjeux du XXIème siècle : maximiser la valorisation des ressources aujourd’hui présentes dans les eaux usées tout en limitant la consommation d’énergie et de ressources et l’impact environnemental du système d’assainissement. Cette approche intègre également les questions d’acceptabilité sociale des nouveaux modèles d’assainissement.

Fabien Esculier,

Marine Legrand,

Bernard De Gouvello

Partenaire : SOLAGRO

SOLAGRO : expertise dans la gestion des déchets et énergie, les approches durables des systèmes agricoles et urbains, SOLAGRO est une entreprise associative active depuis 34 ans. Localisée à TOULOUSE (31300), son effectif est de 30 salariés. Son activité concerne les domaines du soutien agricole et des énergies renouvelables. Solagro propose une expertise innovante au service des transitions énergétique, agroécologique et alimentaire, par une démarche d’accompagnement de réalisations (études et assistance à maîtrise d’ouvrage), prospective, formation et recherche – développement. SOLAGRO est notamment impliquée dans des projets d’évaluation de l’agriculture urbaine. Fort de l’expérience du projet Afterres2050 (Couturier et al., 2016), SOLAGRO contribuera dans le projet DESIGN à la scénarisation à l’échelle territoriale ainsi qu’à l’organisation de la concertation avec les différents participants des séminaires : acteurs impliqués dans les différents aspects liés à l’assainissement et son implantation urbaine.

Sylvaine Berger,

Christian Couturier

Partenaire : Le Sommer Environnement

Bureau d’étude environnement spécialisée dans des projets d’urbanisme éco-responsables. L’Agence Le Sommer Environnement est un bureau d’études et de conseil environnement intervenant dans le secteur de la construction et de l’aménagement urbain. En 15 ans et plus de 200 projets, Le Sommer Environnement a construit des méthodes efficaces pour qualifier la façon dont se fabriquent durablement les espaces contemporains quelle que soit l’échelle concernée : le bâtiment, la ville, le territoire. Le Sommer Environnement a construit son expertise autour de 5 approches complémentaires : (1) le management environnemental et l’assistance à l’obtention des certifications, (HQE, Leed, Breeam, DGNB), (2) l’optimisation environnementale des projets de construction et d’aménagement, (3) l’écoconception, l’analyse du cycle de vie et l’approche en coût global, (4) l’approche territoriale intégrée, (5) l’innovation et les projets collectifs de recherche. Les thématiques de recherche de Le Sommer Environnement porte sur l’urbanisme agricole et l’agriculture urbaine, l’écologie territoriale et métabolisme urbain, le confort d’ambiance et la santé des occupants dans le secteur du bâtiment, et la production d’indicateurs synthétiques appliqués au projet urbain. Le Sommer Environnement est membre du Pôle de Compétitivité Advancity, du cluster Innov’in, de l’association AdivBois.

Jean Christophe Aguas

Michel le Sommer

Partenaire : POLYMEM

Fournisseur de technologies membranaires de traitement des eaux. Cette société indépendante d’une cinquantaine de personnes en 2016 a été créée en 1997 par deux ingénieurs spécialistes du traitement d’eau par membranes fibres creuses. POLYMEM fabrique des membranes fibres creuses d’ultrafiltration et de microfiltration pour la production d’eau potable, la filtration d’eau de mer, ou encore de traitement et recyclage d’eaux usées industrielles et municipales De plus POLYMEM commercialise une gamme complète de membranes d’osmose inverse et de nanofiltration pour la déminéralisation, le dessalement et l’élimination des matières organiques. La société POLYMEM est basée à Castanet-Tolosan (31) et collabore activement avec les centres de recherche académiques Toulousains, spécialisés du domaine.

POLYMEM améliore continuellement la qualité de ses produits et procédés et est ainsi impliquée dans les principaux projets de recherche européens dans le domaine de la filtration membranaire des liquides et des gaz. Pour sa politique d’innovation, POLYMEM a reçu le « prix de l’innovation 2000 » décerné par l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) et le « Trophée de l’innovation à l’international 2011 » décerné par OSEO, ADEME et UBI France lors du salon Pollutec 2011. La politique de POLYMEM est de promouvoir l’utilisation des nouvelles techniques à membranes en particulier dans le domaine du traitement de l’eau. POLYMEM est président du Cluster WSM (Capteurs, Membranes et Eau) et membre fondateur du Pôle Eau.

Olivier Lorain

Partenaire : J.P. COSTE

Fournisseur de solutions techniques pour la gestion mobile des eaux usées. Cette société de plomberie industrielle, a développé son savoir-faire dans le traitement de l’eau: faire arriver en tout lieu, même en l’absence de réseau et d’alimentation et d’évacuation. La société met ce savoir-faire au service des secteurs de l’évènementiel (un des leaders dans ce domaine), de la grande distribution, du bâtiment isolé, de la restauration et de l’hôtellerie de plein air. La société en activité depuis 22 ans, domiciliée à Plaisance du Touch (31830). Sur l’année 2014, elle réalise un chiffre d’affaires de 533 400,00 €. La société J. P. COSTE a de nombreuses références en France et commence à se développer également en Espagne dans la grande distribution (http://jpcoste31.com/). Grace à la licence d’exploitation des procédés EVAC, la société se positionne tout particulièrement sur les systèmes d’extraction sous-vide des eaux usées. La société souhaite aujourd’hui innover en créant un nouveau sanitaire et une installation de valorisation des eaux usées. Cette technologie de toilette séparative (urine et fèces) serait le premier sanitaire Français à séparation et une première mondiale lorsqu’il est couplé avec un système d’évacuation sous vide.

Olivier Delrieu

Back To Top